Anciens combattants et mémoire

La Ville de Garches est particulièrement attachée à sa mission de mise en œuvre et de transmission du devoir de mémoire.

La ville dispose de 7 monuments :

  • Le Monument aux Morts situé place Charles BARRAT
  • Le Mémorial de la Bataille de Buzenval situé rue du 19 janvier
  • La Stèle du Général de Gaulle située à la Gare
  • La Stèle de la Déportation située à l’entrée du Cimetière communal
  • Le Monument aux Morts situé à l’Hôpital Raymond Poincaré
  • La Stèle de la Bataille du 19 janvier située dans le Cimetière communal
  • Le Monument du Souvenir Français situé dans le Cimetière communal.

Les associations locales d’anciens combattants sont associées à l’ensemble des commémorations : 

  • Guillaume TROUILLER, Président de l’Union Nationale des Combattants de Garches-Vaucresson
    https://www.unc.fr
  • Claude JACQUARD, Président de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie – Médaille de Reconnaissance de la Nation
    http://www.fnaca.org/fr/
  • Jacques GAUTIER, Maire Honoraire, Société d’Entraide des Membres de la Légion d’Honneur.
    http://www.smlh.fr/

La Ville de Garches entretient également des liens particuliers avec les descendants de l’écrivain Maurice GENEVOIX, auteur de Ceux de 14, dont elle honore la mémoire à travers le concours littéraire qui porte son nom et qui est organisé chaque année par la ville. Maurice GENEVOIX est entré au Panthéon le 11 novembre 2020.

L’écrivain Maurice Genevoix est entré au Panthéon !

Figure de la littérature française, Maurice Genevoix dont le nom est étroitement associé à la Ville de Garches avec laquelle il tissa des liens très forts et où réside une partie de sa famille, est entré au Panthéon le 11 novembre dernier.

Normalien, lauréat du prix Goncourt en 1925 pour son roman « Raboliot » et académicien, Maurice Genevoix (1890-1980) fut l’un des rares écrivains rescapés du conflit de 14-18. Blessé dans l’enfer des tranchées, il est devenu le porte-parole des Poilus, des morts de la Guerre de 14, et des victimes de la Grande Guerre.

C’est lors des commémorations du Centenaire de l’Armistice que le Chef de l’État, Emmanuel Macron, a annoncé sa décision de faire rentrer au Panthéon l’auteur de « Ceux de 14 ». « Je souhaite que l’an prochain, ceux de 14, (…) soient honorés au Panthéon (…) et qu’ils franchissent ce seuil sacré avec Maurice Genevoix, leur porte-étendard (…). Par lui, la voix de ceux de 14 ne cesse de nous exhorter à ne pas baisser la garde et à conserver intacte notre vigilance quand le pire de nouveau réapparaît » avait déclaré le Président de la République en novembre 2018.

La famille de l’auteur, également, se félicite de l’entrée de l’aïeul au Panthéon : « Maurice Genevoix s’est imposé petit à petit comme le porte-parole des soldats de 1914, donc à travers lui rentrent [au Panthéon] tous les soldats de 1914 », souligne Julien Larere-Genevoix, petit-fils de l’écrivain. Une décision dont se réjouit également le maire, Jeanne Bécart : « C’est avec émotion que la Ville de Garches qui, dès 1985, a créé, à l’initiative de notre regretté maire Yves Bodin, un prix littéraire et un concours scolaire pour honorer sa mémoire, y compris chez les jeunes générations, voit ce dernier reposer désormais au milieu des grandes figures de la Nation. Car ce n’est pas seulement l’ancien combattant de 14 et académicien qui vient d’entrer au Panthéon; c’est surtout un homme dont le message universel d’humanisme et d’amour de la Nature résonne aujourd’hui dans toute sa modernité. »