Patrimoine communal

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2022, la Ville organise des visites guidées de l’hôtel de ville. Guidés par Sophie Rechsteiner, conseillère municipale déléguée au Patrimoine, architecte et artiste peintre, les visiteurs découvrent ainsi en famille l’histoire et l’architecture du bâtiment.

Lors de l’édition 2021, la Ville avait souhaité mettre en valeur le patrimoine communal à travers un rendez-vous inédit : « Levez les yeux », une promenade à la découverte des sites patrimoniaux de Garches, guidée par Sophie Rechsteiner, Garchoise depuis 1966.

Retrouvez ici quelques informations sur les détails architecturaux des bâtis classés « remarquables et spectaculaires » de 3 bâtiments incontournables de Garches : le domaine des 4 Vents, la mairie et l’école Pasteur B (13 rue de Suresnes).

Mairie - Petit château Napoléon III

2 Rue Claude Liard

Petit château du 19eme siècle. Un des derniers vestiges de la fréquentation d’un empereur à Garches

Résidence du Docteur Jean Civiale, médecin et chirurgien français de Napoléon III*, inventeur du traitement des calculs rénaux par lithotritie (broyage ou dissolution).

Il s’installe à Garches un vaste domaine appelé le parc Civiale qui s’étendait sur 15 hectares. Il choisir cette commune car l’eau de ses sources avait la réputation de soigner les lithiases.

Ce petit château est enregistré comme bâtiment spectaculaire remarquable non seulement car il a une singularité architecturale et esthétique intéressante de part ses façades et sa volumétrie, mais également car il a un intérêt historique : en plus d’être la résidence d’un célèbre médecin, c’est également une des dernières demeures Napoléon III où celui-ci se rendait pour y être soigné.

Napoléon III : Charles Louis Napoléon Bonaparte ou Napoléon III est né le 20 avril 1808 à Paris et meurt le 9 janvier 1873, exilé en Angleterre. Il devient le premier président de la République en 1848 puis empereur des Français en 1852. Il est connu pour avoir engagé série de transformations de Paris pendant deux décennies pour moderniser la capitale.

À l’international, dès 1855, ses troupes vainquent l’Empire russe lors de la Guerre de Crimée aux côtés du Royaume-Uni et de l’Empire ottoman. Sa défaite et sa capture lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871 marque la fin de son règne, et du Second Empire.

École élémentaire

13 rue de Suresnes

Une école historique du 19eme siècle, dans le pur style garchois

Les bâtiments de l’école Pasteur B ont été construits en 1907 par l’architecte Sarlat qui a œuvré sur toute la commune de la fin du 19eme siècle au début du 20eme et qui a marqué par son style et son expression la ville de Garches.

En 1908 l’architecte la fait surélevée, ce qui lui donne cette cohérence.

Ce école municipale s’inscrit dans le PLU de la ville comme spectaculaire et remarquable car elle a été construite dans le pur « style garchois » avec sa façade en meulière* et ses modénatures** en briques blondes et rouges très décorées, le tout chapeauté par l’inscription « école communale » en céramique bleu turquoise encadré par le R de la république.

Le saviez-vous ? Le plancher en chêne est d’origine ainsi qu’un carrelage calepiné*** .

Meulière : Roche sédimentaire siliceuse.

** Modénature : À l’origine, les modénatures servent essentiellement à protéger les façades des ruissellements d’eau et de l’érosion. Au fil du temps, elles jouent un rôle d’avantage esthétique: c’estl’ensemble des éléments architecturaux qui permettent d’animer une façade : arcs, chapiteaux, encadrements, etc. Ces éléments caractérisent le style du bâtiment.

*** Carrelage calepiné : Le calepinage est l’étude qui permet de composer une surface carrelée en localisant chacun des carreaux, que ce soit au sol ou aux murs.

Sources : https://www.futura-sciences.com/maison/definitions/architecture-modenature-18660/

Domaine des Quatre Vents

60 bis rue du 19 janvier

Un cottage anglais du 19eme siècle à Garches

Propriété construite par la famille Gunzbourg dans le pur esprit des cottages anglais, par l’architecte Lucien Bechmann. Ses façades de briques pleines et apparentes et en pans de bois à l’étage répondent à tous les codes de la maison de villégiature.

Enregistré au PLU de Garches comme bâti remarquable et spectaculaire de par son intérêt historique et la qualité de son implantation (de biais par rapport à la rue du 19 janvier) mais également pour la qualité des façades et de la volumétrie : sa particularité est d’avoir un nombre conséquent de façades (12 au total) sans distinction d’orientation.

Son parc mis en valeur par le parti pris de l’architecture du cottage est indissociable.